20161201_161801ter

Monsieur Hiver a dans chacune de ses poches un morceau d'une longue histoire.

20161201_161801

Nous en avons découvert le début, mais pas l'intégralité.

Voici le texte complet, que je lirai à la rentrée de Janvier :

 

LE VOLEUR D'ÉTOILE

Il était une fois, deux frères qui étaient seuls au monde et qui s'aimaient beaucoup. Rudi, l'aîné, était grand et fort. Aubin, le plus petit, était doux et timide.

Ils ne se quittaient jamais et ils couraient ensemble toute la journée.

 

Un jour, Rudi décide de grimper tout en haut de la Montagne Noire, là où personne n'est jamais allé.

Aubin s'écrit : - Tu es fou, Rudi ! On n'a pas le droit d'aller là, c'est là qu'habite le Roi de la Montagne !

Rudi répond : -J'y vais quand même, j'en ai trop envie.

Et aussitôt, il commence à monter. Loin derrière, Aubin le suit. Mais à peine Rudi a-t-il posé un pied sur le sommet qu'une énorme voix se fait entendre...

 

La voix fronde comme un orage : - Holà, holà ! Toi qui as osé me marcher sur la tête, moi, le Roi de la Montagne, je te change en ours ! Et tu ne redeviendras un homme que le jour où une jeune fille osera te regarder dans les yeux sans avoir peur de toi ! Ah, ah, ah !

Un grand éclair blanc déchire le ciel et Rudi est changé en ours.

 

Aubin, tout tremblant, lui prend sa grosse patte et il murmure : - Ne t'en fais pas Rudi, je vais te trouver une jeune fille qui te regardera sans avoir peur. Tu ne resteras pas un ours bien longtemps.

 

Mais hélas, Aubin a beau frapper à toutes les maisons, à toutes les fermes, à toutes les auberges, dès que les jeunes filles voient l'ours, elles se cachent les yeux derrière leurs mains et les hommes veulent le tuer avec leurs grands fusils.

 

Aubin et Rudi marchent longtemps dans la montagne et ils arrivent un jour devant une petite maison isolée. La jeune fille qui habite là, toute seule, est très belle et s'appelle Mirèna. Elle n'a pas peur de l'ours, mais elle ne le regarde même pas, car les ours ne l'intéressent pas.

Mirèna demande : - Que veux-tu , petit garçon ?

Aubin répond : - Je voudrais habiter quelques temps chez vous avec mon ours. Il est très fort, il peut vous aider.

Mirèna dit : - C'est d'accord, entre, mais laisse ton ours dehors, il couchera dans la grange.

 

Chaque jour, Rudi laboure la terre ou ramasse les fruits. Les blés mûrissent et l'été passe.

Rudi coupe le bois et il sème le grain. Les arbres jaunissent et l'automne passe.

Mirèna ne regarde jamais Rudi ! Elle ne regarde que le petit Aubin, elle ne parle qu'à lui et le soir, elle lui raconte des histoires en caressant ses cheveux blonds.

Par la fenêtre, Rudi les regarde et il est malheureux.

 

Puis, la terre gèle et l'hiver vient. Rudi est de plus en plus triste. Il reste couché dans la grange toute la journée et il dit à Aubin : - Jamais elle ne me regardera, je resterai toujours un ours.

Alors Aubin se dit que s'il y avait plus de lumière dans la grange, Mirèna verrait l'ours. Il va au village et il achète toutes les bougies qu'il peut trouver. Il les allume, il les place autour de l'ours et il appelle Mirèna : - Viens voir comme mon ours est joli !

Mais Mirèna souffle les bougies et elle dit : - L'argent est dur à gagner, petit Aubin. Il ne faut pas le gaspiller pour un ours !

 

 

Alors, le lendemain, Aubin allume un grand feu dans la cheminée. Il fait entrer l'ours et l'installe près du feu. Mais Mirèna jette du sable sur le feu pour qu'il brûle moins fort et elle dit seulement : - Petit Aubin, je ne veux pas d'un ours dans la maison. Ramène-le dans la grange et donne-lui une couverture s'il a froid.

 

Aubin serre très fort la patte de l'ours et il dit : - Ne t'en fais pas, Rudi, j'ai une idée et cette fois, je crois que Mirèna te regardera !

Il prend dans la grange le filet à papillons, il lève les yeux vers la nuit et il murmure : - Je vais cueillir une étoile, elle brillera tellement que Mirèna sera bien forcée de regarder Rudi !

Doucement, il appelle : - Vent, vent, grand vent, emporte-moi vers la nuit !

Et le vent répond dans un souffle : - Je veux bien t'emporter, si tu me donnes ton rire, car j'en ai assez de toujours siffler et hurler.

Aubin répond : - C'est d'accord.

En un instant, le vent prend le rire d'Aubin au fond de sa gorge et il emporte le petit garçon très haut dans la nuit.

 

Aubin se met sur la pointe des pieds et il attrape dans son filet une toute petite étoile, mais qui brille plus que mille feux, que mille bougies. Alors, la nuit aux longs cheveux arrive et crie : - Voleur, petit voleur, rends-moi mon étoile immédiatement !

Aubin supplie : - Nuit, nuit, nuit noire, laisse-la moi, je t'en prie !

La nuit dit : Bon, je veux bien, mais alors donne-moi tes cheveux d'or pour mettre dans mes cheveux d'argent.

Aubin répond : - C'est d'accord.

Et la nuit, d'un coup de croissant de lune, coupe les cheveux d'Aubin. Aubin soupire : - Voilà, je n'ai plus qu'à redescendre. Nuage, nuage, nuage gris, dépose-moi sur la terre !

Le nuage répond : - Volontiers, si tu me donnes le rose de tes joues, car j'en ai assez d'être toujours en gris.

Aubin murmure : - C'est d'accord.

Le nuage se colle contre les joues d'Aubin et il devient tout rose. Puis, il dépose Aubin doucement sur la terre.

Aubin marche avec peine dans la neige épaisse. L'étoile a beau être petite, elle pèse lourd sur son épaule ! Il a froid à la tête, ses joues sont toutes grises, il ne rit plus, il est très fatigué.

Mais depuis la grange, Rudi a vu la lumière de l'étoile. Il court vers Aubin, il le prend dans ses bras et le réchauffe contre sa fourrure. Et Mirèna accourt aussi, et elle appelle : - Petit Aubin, petit Aubin, où es-tu ?

Aubin répond : - Je suis là ! Dis-moi, vois-tu mon ours, maintenant ?

L'étoile brille de plus en plus, elle éclaire tellement que Mirèna regarde l'ours, elle le regarde dans les yeux, sans avoir peur du tout. Alors, l'étoile jette une grande étincelle et quand l'étincelle s'éteint, l'ours est redevenu Rudi !

 

Aubin est heureux, si heureux qu'il se met à rire, et ses joues redeviennent toutes roses, et ses cheveux repoussent déjà !

Alors, tous les trois, en se tenant la main, rentrent dans la petite maison. L'étoile se pose au sommet d'un sapin et elle brille jusqu'à ce que le jour se lève. Alors, elle disparaît et elle retourne vers la nuit.

FIN

Le pdf ici  :    LE VOLEUR D'ÉTOILE