TRANSFORMATION CHEZ LES MOYENS-GRANDS

 

Lorsque j'ai demandé à mes élèves ce que nous savions effectuer comme transformation, ils m'ont répondu : les couleurs.

Effectivement, cette année, nous avons appris à fabriquer toutes sortes de couleurs, claires ou foncées, sombres ou lumineuses.

Nous nous sommes entraînés à fabriquer des rouges, des bleus, des verts, des bruns...

et tout cela à partir des trois couleurs primaires et du blanc.

Nous avons eu la chance de recevoir la visite de l'artiste peintre Claudie Fabre dans notre classe, pour une après-midi de travail autour de la couleur rouge.

Lorsqu'ils peignent, les élèves disposent chacun d'une palette comportant ces trois couleurs primaires et du blanc, d'un ou deux pinceaux et d'un pot d'eau.

Chaque élève s'applique alors à fabriquer ses propres mélanges afin de créer ses couleurs.

Cela représente un apprentissage assez long, qui pour eux vient tout juste de commencer. 

Avec ses couleurs, chacun compose son « tableau ».

Les consignes qui reviennent pour de nombreux exercices auxquels ils ont participé sont :

  • fabriquer ses couleurs et éviter d'utiliser les couleurs primaires brutes

  • remplir toute la surface de la feuille

  • si l'enfant veutconserver une surface blanche sur sa feuille, il peut la peindre en blanc

Pour vous montrer notre savoir faire, et puisque nous sommes en train de travailler sur l'Afrique, nous avons décidé de peindre chacun un animal africain, en essayant de respecter les consignes précédentes.

Il s'agissait donc de faire le portrait d'un animal africain, en fabriquant ses propores couleurs, en remplissant la feuille et en essayant de faire en sorteque la tête touche le haut du cadre et que les pattes touchent le bas du cadre (tracé au crayon).

Nous avons beaucoup parlé, beaucoup observé et décrit des animaux pris en photo par un photographe découvert sur internet, Nick Brandt. Ces photos sont en noir et blanc.

Après ce travail d'observation, chaque enfant a choisi l'animal dont il voulait faire le portrait et les photographies ont alors été cachées, ceci pour permettre un vrai travail de création et de composition personnelle.

Les girafes ont eu beaucoup de succès.

Même si certains tableaux vous paraissent plus maladroits que d'autres, tous les enfants se sont appliqués et ont produit une œuvre unique, élaborée et expressive.

Claudie qui a pu voir les photos des tableaux, ainsi que Josette, Mélanie et moi-même, qui avons assisté les enfants dans leur travail, nous les félicitons pour la qualité de leurs productions.

CIMG7741

CIMG7742

CIMG7743

CIMG7744 

CIMG7745

CIMG7746

CIMG7747

CIMG7783

CIMG7784

CIMG7785

CIMG7786

CIMG7787

CIMG7788

CIMG7789

CIMG7790

CIMG7791

CIMG7792

CIMG7793